Compte Rendu Assemblée Générale 5 novembre 2016

Il y avait longtemps que notre AG n’avait pas accueilli autant de monde.

Après l’AG, une journée d’échanges, de travaux et de loisirs nous a permis d’accueillir plus d’une soixantaine de participants.

Cette Assemblé Générale a été importante à plus d’un titre. Tout d’abord, elle a confirmé le renouveau de l’engagement associatif, les anciens membres du CA, ayant manifesté leur désir de se retirer et étant resté un an et demi de plus pour préparer ce renouveau, peuvent partir satisfait. Une nouvelle équipe va prendre ses marques et travailler avec nos deux salariées.

Afin de solidifier notre base financière et permettre aux militants de travailler sur le cœur de notre projet politique : la défense et le développement de l’agriculture paysanne. Le précédent CA a souhaité construire un nouveau modèle économique ou l’autofinancement deviendra le socle de notre association. Pour y arriver plusieurs solutions existent :

  • obtenir un meilleur recouvrement des adhésions en convaincant les Amap et les Paysans de l’utilité pour tous de nous rejoindre

  • essaimer de nouvelles Amap et trouver de nouveaux paysans

  • agir sur le montant des adhésions.

Pour mener à bien nos projets, nous ne pouvons pas compter uniquement sur l’engagement militant et nous avons besoin de salariés pour répondre aux attentes des uns et des autres. Ce modèle économique est construit sur la base de deux salariés (1,55 ETP) et nous a conduit à des décisions difficiles mais que nous pensons être salutaires. Le désengagement de la Région a précipité les choses et nous voilà confronté à l’urgence.

Pour pouvoir conserver nos salariés, sans les obliger à passer le plus clair de leur temps à rechercher des financements, et mobiliser leur force de travail en direction des Amap et des paysans, il nous faut agir rapidement. L’augmentation conséquente du montant des adhésions s’avère aujourd’hui incontournable.

Ce montant de 15 euros avait été étudié dès l’année dernière car il nous permettait rapidement d’arriver à un bon taux d’autofinancement. À l’époque nous souhaitions y arriver progressivement. Aujourd’hui nous n’avons plus le temps. Le réseau, pour vivre, a besoin à la foi d’un engagement financier des Amap et des amapiens adhérents mais aussi d’un engagement militant plus fort et plus constant. De nombreux amapiens et paysans ont déjà commencé à rejoindre le réseau et à participer à certaines des ces actions.

Toute association est à l’image de ses adhérents, ses réalisations sont le résultat de l’action de ces membres. Les décisions du Réseau Amap Auvergne Rhône Alpes doivent refléter la volonté commune de chacun d’entre nous.

Ensemble nous sommes le mouvement des Amaps, seuls nous ne sommes que des amapiens ou des paysans en Amap sans la possibilité d’agir collectivement à une autre échelle.

Jean-François Baudin

Président Réseau AMAP Auvergne-Rhône-Alpes

Pour visualiser le compte-rendu, cliquez ici et pour télécharger les nouveaux bulletins d’adhésion 2017, rendez vous sur http://amap-aura.org/reseau-rhone-alpes/adhesion/