Élevage paysan: les actions portées par le Réseau en 2018

Notre idée est qu’il est important que le Mouvement des AMAP revendique haut et fort qu’entre la production industrielle et l’abolition de l’élevage, il existe une troisième voie: l’élevage paysan. Et que les groupes AMAP soutiennent les éleveurs paysans et facilitent leur expression.

Pour cela une série d’actions a été lancée en 2018.

1. Une lettre d’information et des articles :

  • Une lettre d’information a été envoyée aux éleveurs et éleveuses du réseau leur proposant de participer à ce chantier et leur demandant une contribution sur les différents thèmes abordés.
  • la rédaction d’articles dans l’AURA paysanne, journal de la Conf Auvergne-Rhône-Alpes

Vous pouvez retrouver les articles ci dessous en cliquant sur les images pour les agrandir.

2. Des ateliers de travail :

  • La projection du film « Les Chèvres de ma mère » à l’ENILV de La Roche-sur-Foron le 10 Octobre en Haute-Savoie suivi d’une discussion sur la transmission en élevage paysan.
  • La participation à une table ronde au festival « Les Mauvaises Herbes » à Chadrac en Haute Loire

3. La réalisation de 3 films thématiques disponible sur la chaîne Youtube du Réseau :

Ces films sont sous la forme de témoignages croisés d’éleveurs et du regard gourmet d’un chef cuisinier abordant trois thèmes : le rôle du consommateur, le rôle de l’élevage dans l’agroécologie, et les conditions dignes d’élevage. Vous pouvez les visionner en ligne ou les télécharger directement.

4. L’édition d’un document recueil d’expérience sur l’élevage paysan

Ce recueil a été réalisé par la Confédération paysanne en janvier 2019, il est consultable ici.

5. L’organisation de Forum sur les territoires

le 1 er juin le forum Sans Elevage Paysan pas d’Agroécologie de Clansayes (26)

le 14 décembre à Ambérieu en Bugey (01) en partenariat avec l’ADEAR01

où il a été question d’abattage de proximité, de changement de comportement alimentaire, d’installation et de transmission des fermes en élevage, mais aussi du rapport à la mort, des conditions décentes des éleveurs et des bêtes, des consommateurs en AMAP.

6. L’organisation de quatre fermes ouvertes dans le cadre des semaines Installation Transmission financées par l’AITA

Organisées avec le collectif INPACT sur l’automne :  lors de la SITP en Ardèche et en Haute Savoie et en Haute Savoie et avec le CELAVAR Auvergne-Rhône-Alpes.

Le 1er octobre à Chateauneuf du Vernoux au GAEC du Tout un Tout chez Charline et Julien en polyculture-élevage sous mention Nature et Progrès avec transformation pain, agneaux, chataignes, fromage brebis-vache.

Le 15 octobre à Puy Guillaume chez Gaetan Brochet, pisciculteur avec certification AB qui livre une quinzaine d’AMAP sur la région.

Le 18 octobre à la Celette chez Marie-Hélène Gramont dans le Puy de Dôme, éleveuse de vacges férandaises en stabulation libre certifiées AB

Le 16 octobre à la Tuile, chez Fréderique Bozon, éleveuse en poule pondeuse certifiée AB.

7. L’organisation  d’une Conférence lors du sommet de l’Elevage à Cournon le 4 octobre 2018

en partenariat avec la FRCIVAM Auvergne et la Confédération paysanne Auvergne-Rhône-Alpes, avec l’intervention d’Estelle Déléage et d’Emilie Jeannin.

8. La participation au film d’Oliver Dickinson: Un lien qui nous élève

Présentation du film: Dès 1850, la loi Grammont punissait les mauvais traitements à nos compagnons sans mots. Mais, à ce jour, le paysage de l’élevage français a surtout pris la forme de porcheries-usines, de stabulations surpeuplées, de fermes industrielles robotisées… Heureusement, Laure, Nicolas, Annabelle et leurs collègues éleveurs choisissent une autre voie pour offrir une existence plus digne à leurs animaux, du début à la fin. Et leurs efforts sont récompensés par le lien qu’ils tissent avec leurs bêtes.

Durée : 88 minutes – Sortie nationale : mercredi 13 mars 2019

N’hésitez pas à le contacter pour organiser une projection chez vous! en écrivant à lesfilmsdelanse@gmail.com