Faire vivre la solidarité paysanne : une nécessité

La volonté de commercialiser en circuits courts et donc de promouvoir localement l’appellation IGP Collines Rhodaniennes a naturellement conduit ANNE et PIERRE-ANDRE DEPLAUDE à distribuer leur vin en AMAP. Le premier partenariat s’est mis en place en 2005 alors que le développement viticole était en cours. Le mouvement des AMAP a accompagné le domaine dans son développement économique et commercial et dans l’évolution de son mode de production (Passage en bio en 2008).

Découvrez la suite ici !

L’AMAP Alpage vue par Hélène Bullion, trésorière

L’AMAP Alpage, créée en 2005, est une AMAP pionnière à Lyon. Elle compte aujourd’hui 120 Amapiens, 4 Paysans et a connu de nombreux changements au fil des ans. Cette association a croisé le chemin d’Hélène Bullion à un moment clé de son parcours : après l’annonce de la maladie d’une de ses amies, il était nécessaire pour Hélène de l’accompagner dans son questionnement sur son hygiène de vie et notamment son alimentation. Hélène, aujourd’hui trésorière d’ALPAGE, partage avec nous sa vision de l’AMAP.

Découvrez la suite ici !

Etre producteur en AMAP en tant que « paysan de famille »

Aujourd’hui jeune retraité, Pascal Boyer revient sur les raisons de son engagement en AMAP et sur sa vision du métier de paysan. Il met en lumière, à travers son expérience, la puissance des liens qui unissent amapiens et Paysan en AMAP. En tant que « paysan de famille », par analogie avec le « médecin de famille », il est fier d’entretenir une relation privilégiée avec ses clients et de participer à leur bien-être en leur fournissant des aliments bio et locaux de qualité.

Retrouvez son témoignage ici !

Café AMAP

Le Réseau Auvergne Rhone Alpes organise régulièrement des cafés AMAP pour renforcer l’inter-connaissance et les échanges de pratiques entre AMAP de la région. Il s’agit aussi de catalyser les bonnes pratiques en AMAP, et le café AMAP fait partie de cette démarche!

En savoir plus sur les cafés AMAP !

GAEC de la pensée sauvage: Une Ferme, une AMAP

Le GAEC de la pensée sauvage est situé à Cranves-Sales, territoire frontalier à la Suisse, dans la Haute Savoie. Il est composé de 3 associés produisant principalement des légumes mais aussi des aromatiques et des plantes médicinales. Certifié bio et Nature et Progrès, ils commercialisent l’intégralité de leur légume à l’AMAP « les carottes sauvages », à travers un système de parts qui assure la pérennité et la transparence de leur activité .

Découvrez leur témoignage ici !

Emmanuel Viaud, maraîcher à Saint Didier sous Aubenas

Emmanuel Viaud est maraicher en Ardèche. Il a initié l’AMAP d’Aubenas en 2007 avec un paysan-boulanger et des chevriers qui tenaient des stands voisin sur le marché. Celle-ci représente aujourd’hui 50% de son chiffre d’affaire, l’autre moitiée allant sur d’autres débouchés. En 2013, alors qu’il possède déjà 2 serres, il aimerait en avoir une troisième pour pouvoir augmenter son volume de production et pouvoir cultiver de nouveaux légumes comme les tomates.

Le réseau a collecté son témoignage,  pour en savoir plus, cliquez ici.

Cagnotte solidaire d’Aubenas

L’idée d’une AMAP est venue en 2007 de 3 paysans alors voisins au marché : Stéphane, Coralie et Emmanuel. Les débuts non structurés ont vite laissé place à un bureau motivé pour créer une association loi 1901 : l’AMAP d’Aubenas était née.

Après quelques années de fonctionnement et un développement progressif, l’AMAP a été sollicitée en 2013 par son maraîcher, qui souhaitait acheter une nouvelle serre pour augmenter sa production, mais qui aurait pour cela besoin d’aide financière.

Le Réseau a collecté le témoignage de l’ancien et l’actuel président de la cagnotte, pour en savoir plus cliquez ici.

L’Entraide Paysanne de Valromey

La cagnotte du Valromey soutient des paysans de deux manières, et c’est ce qui fait son originalité. En plus d’apporter un soutien financier aux projets d’agriculture paysanne du territoire, elle leur propose aussi conseil et coups de main, grâce à la présence d’agriculteurs retraités et en activité.

Le réseau a collecté les témoignages de son président et secrétaire, pour en savoir plus cliquez ici.

Du blé pour demain

Dans le Tournugeois, une Cigales (Club d’Investisseur pour une Gestion Alternative et Locale de l’Epargne Solidaire) a choisi de se transformer en Cagnotte Solidaire. En effet, cette forme associative est choisie pour soutenir l’agriculture paysanne, sur un périmètre restreint autour de Tournus. Le territoire recouvre donc une partie du département de l’Ain et une partie en Saône et Loire, ce qui fait une de ses particularités.

image-cagnotteLe réseau AMAP Auvergne-Rhône-Alpes a collecté cette experience et rédigé une fiche la présentant accessible ici.

France 3 Saône et Loire a diffusé lundi 10 octobre un reportage sur la Cagnotte solidaire « du Blé pour Demain ».

Vous pourrez également visionner la vidéo en cliquant ici.