Portrait de Florent, paysan et administrateur du Réseau

« Être administrateur, c’est participer à la construction d’un espace où les mangeurs et les paysans peuvent discuter de la production, de l’agriculture, de l’alimentation ». Florent est paysan, maraicher en AMAP et administrateur du Réseau depuis 2016. Il nous raconte son expérience au CA !

Florent est paysan en AMAP depuis longtemps : avant de s’installer, il était salarié sur une ferme en  Ile de France, déjà en AMAP.  « Les AMAP, j’ai l’impression d’avoir toujours un peu baigné dedans, la solidarité, les paniers…»

Pour lui, les AMAP, c’est essentiel.  En tant que débouché, mais aussi pour les valeurs qui sont véhiculé par ce partenariat, et ça lui a donné envie de s’investir plus encore « c’est un fonctionnement associatif, et c’est essentiel, c’est normal d’y consacrer un peu de temps, de s’y investir ! ».

Être en lien les AMAP et les paysan.ne.s, pour faire circuler les expériences !

Atelier participatif lors des rencontres nationales 2019

Être  administrateur pour Florent, c’est avant tout faire le lien avec les AMAP et les paysan.ne.s, avec leurs diversités de fonctionnement, leurs problématiques selon les endroits. C’est être acteur.rice du réseau, pour refléter cette diversité, ces différentes dynamiques et les accompagner : « la région AuRA c’est une belle diversité agricole et amapienne, et être au CA, c’est être au cœur de ça, se mettre en lien avec toutes ces expériences, cette richesse ».

Apporter ses compétences et ses idées, et participer aux évènements clés

C’est aussi apporter ses éclairages et ses idées : «chacun.e y trouve sa place et apporte ses compétences en étant soi-même, avec son regard et ses propositions. Chacun.e impulse aussi avec ses idées, ses envies, et le temps qu’il peut consacrer ». Florent explique qu’il apporte son regard en tant que paysan sur les projets « dans le contexte de l’agriculture paysanne, dans la réalité que je perçois et que je connais».

Au cours de son mandat, il a participé aux CA, aux projets du réseau, comme le projet des semences paysannes, et aux évènements fédérateurs, comme AMAP en Fêtes, ou la fête des récoltes. Il a également contribué à sensibiliser les plus jeunes à l’agriculture paysanne, en intervenant en collège avec Bénédicte, salariée du Réseau, et il recevra une classe de 4eme sur sa ferme au mois de mai. Enfin, il a aussi eu l’occasion d’être porte parole du Réseau, dans des conférences de presse, ou encore d’être l’interlocuteur du CRBA (Centre de Ressources de Botanique Appliquée) dans le projet semence paysanne.

Échanger, découvrir de nouvelles personnes et de nouveaux lieux

Membres du mouvement des AMAP aux rencontres nationales 2019 à Réaumont

Faire partie du CA du Réseau était aussi l’occasion de découvrir de nouvelles personnes et de nouveaux lieux. Par exemple, lors de CA sur une ferme, ou lors des rencontres régionales ou nationales des AMAP !

« Les rencontres du MIRAMAP, à Réaumont, on a discuté, débattu, avec des personnes de tous horizons.  On participe à la construction d’un espace ou les consommateurs et les paysans peuvent discuter de la production agricole, de l’alimentation, avec tous les niveaux qu’il y a dedans. C’est un vrai travail collectif, et puis c’est gratifiant, on se sent nombreux, on se sent appartenir à un mouvement. »

Envie de devenir administrateur du réseau à votre tour ?  N’hésitez pas à nous contacter pour toute info, au 04 81 91 65 34.

Vous trouverez aussi toutes les infos sur les rencontres régionales sur la page dédiée !