AMAP- COVID-19 : Pour une alimentation de qualité accessible à tous ! 26/03 – 13h00

Sur le terrain, les AMAP qui sont en partenariat avec des centres sociaux et associations de solidarité le disent : les besoins en produits alimentaires augmentent et chaque panier est apprécié. Aussi, en ce moment plus que jamais, nous pouvons faire preuve de solidarité envers nos concitoyens les plus démunis.

Discutez-en collectif avec vos paysans.

Vous avez des paniers temporairement abandonnés ? Donnez-les !

Certains de vos paysans ont des surproductions qu’ils ne peuvent plus vendre et veulent donner/vendre ? Organisez-vous avec les acteurs de votre quartier !

Les acteurs qui peuvent être intéressés :

  • Centres sociaux et maisons de quartier dans lequel l’AMAP est habituellement hébergée,
  • Associations de solidarité (type Secours populaire, Secours catholique, autres…),
  • Personnes de votre connaissance qui se retrouve en difficulté pour avoir accès aux produits frais

Personnes nous ayant déjà sollicité pour récupérer des paniers abandonnés :

Structures Contact Tel Mail
CADA de Villeurbanne – Forum Réfugiés Aurélie Tissot 04 72 81 68 13 atissot@forumrefugies.org
Collectif On veut mieux que ça / Association Jamais sans Toit Claude Descotes claude.descotes@wanadoo.fr
Lombriplanet Cyril lombriplanete@free.fr
Maraudes (alternatibar) Maxime Forest maxime.forest180@gmail.com
Secours populaire – fédération du Rhône contact@spf69.org

 

Bien sûr, il s’agit d’urgence et de gestion de crise, mais cela peut amener à un futur partenariat plus structuré et pérenne avec ces centres sociaux/associations de solidarité. Pour rappel, notre Charte des AMAP promeut bien « une alimentation de qualité accessible à tous et toutes ! »

Par ailleurs, tout ce que la société civile fait dans ce sens est louable, et doit encourager l’Etat à prendre les dispositions nécessaires pour garantir ce droit à l’alimentation à chacun, en vertu de la convention des Droits de l’Homme : «  le droit d’avoir un accès régulier, permanent et libre, soit directement, soit au moyen d’achats monétaires, à une nourriture quantitativement et qualitativement adéquate et suffisante, correspondant aux traditions culturelles du peuple dont est issu le consommateur, et qui assure une vie psychique et physique, individuelle et collective, libre d’angoisse, satisfaisante et digne »  Jean Ziegler, Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’alimentation, in Conseil économique et social des Nations Unies, Le droit à l’Alimentation, 2001

Retours d’expériences :

Voir la lettre d’info de juillet  : Précarité alimentaire : on s’y mets tous ?

Exemple de solidarité en temps de crise :

  • AMAPopote lyonnaise

En partenariat avec le centre social l’Arche de Noé, le collectif de l’AMAP, les paysans maraîchers ainsi mise en place de 10 paniers en plus pour des familles du centre social qui héberge habituellement l’AMAP.

Mode d’emploi : l’AMAP a proposé au centre social la prise en charge de 10 paniers pour des familles du centre social.
Le centre social s’est tourné vers des familles qui pourraient être intéressées et a transmis les coordonnées de ces familles à l’AMAP.
L’AMAP a transmis les consignes de sécurité pour la livraison au centre social.

Une AMAPienne bénévole au centre social s’est proposée pour orienter les familles le soir de la livraison.

Financement : dans le cas de l’AMAPopote, le fonctionnement de l’AMAP (en tarif social et solidaire) fait que l’AMAP avait un excédent de légumes achetés. Les maraîchers ont donc accepté de livrer ces 10 paniers gratuitement.

Le collectif de l’AMAP proposait également une levée de fonds exceptionnels pour l’achat de ces paniers.

  • AMAP de l’Alternatibar

L’AMAP de l’Alternatibar met en place une récupération de paniers abandonnés des AMAP de Lyon. Des bénévoles de l’Alternatibar, en partenariat avec les associations Donner des Ailes et Don de la main don de soi, cuisinent ces denrées qui sont ensuite redistribuées lors de maraudes aux personnes SDF. Les bénévoles de l’AMAP de l’Alternatibar ont déjà récupéré des paniers abandonnés auprès d’une AMAP de Villeubarnne, BonAMAPétit et peuvent se déplacer jusqu’à votre lieu de livraison en vélo pour récupérer des aliments, n’hésitez pas à les contacter !

  • AMAP ENS

L’AMAP étudiante de l’ENS à vue son nombre d’amapiens fortement diminuer, car de nombreux étudiants ont quitté Lyon pendant la période de confinement. Ils ont alors proposé aux amapiens restés à Lyon de prendre un second panier, et ont donné les paniers restants  au secours populaire , avec qui ils étaient déjà en partenariat avant le confinement. Ils ont ainsi pu faire bénéficier l’association de nombreux paniers de légumes frais, denrées qui manque cruellement aujourd’hui aux associations caritative et épiceries solidaires, et donc aux plus démunis.