Clic’AMAP: retours d’AMAP utilisatrices

Retour de l’AMAP Bealière (38): L’amap des Béalières de Meylan fonctionne depuis 2008 et une gestion “internet” s’était instauré au fil des ans, cependant cela devenait compliqué à gérer car nos google sheets (pour ne pas les nommer) étaient éparpillés un peu partout et n’était pas toujours fiable voire complexe à déchiffrer pour certains. Sous l’impulsion d’un amapien convaincu et intéressé par clic’amap (il suffit d’un seul), une réunion de démonstration entre référents a eu lieu : un exemple concret et en cours d’un de nos contrats a été présenté en “live” pour bien expliquer le principe et le fonctionnement de l’outil puis un temps de questions/réponses a eu lieu. Suite à cela, il a été décidé de migrer l’ensemble de nos contrats sous clic’amap (c’était tout ou rien … sinon ca ne faisait pas sens).

La phase de transition (et donc l’abandon des anciennes pratiques) a nécessité pas mal de vigilance et de support mais après quelques semaines, tout s’est mis en place naturellement et sans véritable problème :

  • Côté amapien : que des retours positifs ! Malgré quelques étourdis qui n’ont pas passés toutes les étapes de validation du contrat, au final tout le monde a été livrés.
  • Côté référent : également positif même si, selon le type de contrat, certains ont été un peu déroutés au début. Cependant une fois le premier contrat fait, chaque référent a vite compris le principe et les avantages de l’outil.
  • Côté administrateur : c’est génial vu qu’il peut accéder à l’ensemble des contrats et corriger/modifier/venir en aide aux amapiens/référents en difficulté.

Avoir toutes les infos à portée de clic(’amap) facilite grandement la communication et la coordination de l’amap.

  • Le seul petit bémol à signaler concerne l’obligation de validation des contrats par le paysan : en théorie c’est bien mais en pratique ca ne marche pas (pour tous) et c’est dommage car cela bloque le contrat et ajoute un délai.
  • La seule vraie déception, concerne la gestion du planning des distrib qui seraient à revoir complètement pour être pleinement utilisable car le module n’est ni pratique à utiliser ni dynamique (le nombre de distributeurs ne varient pas en fonction du nombre de contrat).

Pour résumer :

Techniquement, l’essentiel est là et l’outil est pleinement utilisable. Cependant si quelques modifications simples de bon sens restent à faire et si encore un peu plus de souplesse serait souhaitable, on peut dire que clic’amap est certifié AB (Amapement Bénéfique) sans hésitation de part son côté collaboratif entre paysans/référents/administrateur vraiment très intéressant !

En tant que coordinateur de l’amap de Meylan, j’ai noté que l’utilisation de clic’amap a permis de (re)centraliser toutes nos données (adhérents, contrats, infos utiles) et d’homogénéiser les pratiques entre référents.

Je ne doute pas qu’à terme, le roulement entre référent sera facilité car tout un chacun saura transmettre son savoir et n’aura plus peur de s’impliquer (informatiquement).

Cette simplification dans la gestion de nos multiples contrats nous a permis de concentrer notre énergie sur d’autres sujets :

  • accueillir de nouveaux amapiens et de nouveaux paysans/contrats
  • améliorer l’organisation et la communication générale