Alexis Balivet, vigneron dans le Bugey ( Ain )

Alexis Balivet est installé depuis 2010 à  Mérignat dans le Bugey (Ain). Sa ferme est un domaine viticole dans le périmètre de l’appellation Cerdon du Bugey. Alexis produit principalement du Cerdon rosé pétillant et il développe une cuvée en vin rouge. Il a aussi trois à quatre bovins sur l’exploitation pour entretenir les prés autour des vignes. Alexis livre une AMAP a Amberieu-en-Bugey et souhaite nouer des partenariats avec d’autres AMAP pour proposer des bouteilles de Cerdon.

 

Sur les  4.79 ha de surface agricole utile de sa ferme, 1.79 Ha sont en vignes dont 1.44ha en gamay, 0.2ha en mondeuse et 0.15 ha en pinot noir

Quelles sont les pratiques du vigneron sur sa ferme ?

Alexis travaille peu voir pas les sols pour favoriser leur vie microbienne et mycologique et lutter contre l’érosion et le tassement. Il utilise surtout la fauche pour désherber et fait un peu de travail à la pioche autour de ses ceps. Une fois par an, il passe dans un rang sur deux de certaines vignes une vieille charrue peu profonde pour ne pas tout détruire. En engrais, il utilise du fumier, du compost et des copeaux de bois. Pour éviter les ennuis avec les espèces d’insectes prédatrices, Alexis fait confiance à la biodiversité qui l’entoure. Mais pour les animaux plus volumineux et amateurs de raisin tels que les blaireaux, chevreuils et sangliers, il pose des clôtures électriques avant la période des vendanges. Pour les traitements fongicides, il utilise un traitement de bouillie bordelaise avec purin de consoude, prêle, fougère et ortie pour limiter les doses de cuivre. Les normes bio autorisent l’usage de 6kg/ha/an, l’année dernière Alexis en a utilisé autour de 2.5kg/h. Se considérant en dessous des limites d’utilisation du cuivre en produit phytosanitaire et de souffre au niveau de la vinification, son but est de passer en agriculture biologique certifiée prochainement : pour le moment il est dans une démarche de qualité personnelle et cultive de façon à respecter le cahier des charges de l’agriculture biologique. Tout un travail de la vigne est fait pour aérer le feuillage et ainsi limiter les zones humides favorables aux champignons et le respect des sols qui limite la propagation du mildiou.

Il est seul à travailler sur l’exploitation hormis un weekend par an lors des vendanges, où des saisonniers viennent lui prêter mains forte.

En plus du vin, Alexis commercialise en circuit court, notamment en vente à la ferme, de la viande sous vide en caissette de 10kg issues de son cheptel de Highland Cattle (les fameuses vaches écossaises !) qui devrait prochainement passer à 6 têtes. L’abattage et la découpe se font à l’abattoir. Les vaches sont nourries avec du foin acheté à 20km de l’exploitation à un éleveur, elles ont aussi 3ha de pâtures sur la ferme et 5ha de pâture accessibles grâce à une association foncière pastorale.

Le vin est fait sur l’exploitation, conservé  et est vendu en direct. Une majorité est faite en Bugey Cerdon, le reste en vin rouge et rosé mais pas encore mis à la vente. En plus de l’AMAP d’Ambérieu-en-Bugey, Alexis pratique la vente au domaine. Il est prêt à se déplacer dans un rayon de 100km autour de sa ferme et venir gratuitement une première foi dans une AMAP pour faire déguster son vin. Son souhait serait de se mettre en contact avec une dizaine d’AMAP avec chacune 20 à 30 paniers. Ses bouteilles de Cerdon sont à 8 euros et il peut en livrer deux à trois fois par an.

Alors pour mettre des bulles du Bugey dans vos AMAP, contactez nous sur contact@amap-aura.org et nous vous mettrons en contact avec Alexis !