Besoin de rien, envie de noix ? Raisin ? Amande ?

Le GAEC des Trois Vrilles c’est trois jeunes paysans bio installés depuis quelques années. Clément, Simon et Marion se sont rencontrés car ils travaillaient sur des parcelles voisines, avant de se rendre compte qu’ils avaient une vision très proche de leur métier, beaucoup de projets communs, et l’envie d’aller plus loin ensemble.

En 2020, l’acquisition par Terre de Liens de vignes sur la commune d’Espenel, près de Saillans (26), a représenté un tournant pour eux. En effet, ces 13 ha de vignes ont été partagés et loués à 4 jeunes dont Marion, Simon et Clément : ces nouvelles parcelles ont permis à Marion et Simon de s’installer officiellement et à Clément d’agrandir ses surfaces et ainsi, consolider son installation. Mais surtout, ce fut l’occasion pour eux de commencer à travailler ensemble, d’abord sous forme d’entraide puis avec une association officielle : le GAEC des Trois Vrilles.

Leur activité principale est la production de raisin des cépages Clairette et Muscat blanc petit grain pour la fabrication de Clairette de Die AOC. Leurs vignes ont en moyenne 35 ans et jusqu’à 90 ans pour les plus anciennes !
Ils cultivent également des parcelles de noyers de variétés Franquette, Mayette et Parisienne, et des amandiers.

Un petit mot des paysan.nes :

Clément Delage, 31 ans.
De formation agricole, j’ai travaillé une dizaine d’années dans des associations de développement agricole en lien avec l’agriculture biologique et paysanne (Adear, Atelier paysan, Afocg…) et dans des fermes bio de la Drôme. J’ai décidé de sauter le pas en reprenant des vignes en 2018.

 

Simon Serre, 37 ans.
Originaire du Pilat, j’ai passé un bac professionnel spécialisé en élevage, avant de venir dans le Diois où j’ai découvert la culture de la vigne. Tout en étant salarié agricole, j’ai pu m’installer de façon progressive en reprenant des parcelles à Espenel.

 

Marion Vanel, 36 ans
Après une formation dans l’éducation de jeunes enfants, j’ai rapidement pris le tournant de l’agriculture, en réalisant une formation au CFPPA de Die en 2010. Dans la région de St Etienne et dans le Diois, j’ai travaillé dans plusieurs fermes (élevage, puis vignes) avant de rejoindre officiellement Simon, avec lequel je suis désormais associée.

Le regroupement de nos fermes au sein d’un GAEC nous a permis lancer de nouveaux projets :
– Plantation d’un verger d’amandier fin 2021 (variétés Ferragnès et Lauranne)
– Plantation de raisin de table en agroforesterie au printemps 2022 (variétés : Exalta, Centennial, Italia Ruby et Muscat de Hambourg)

Nos pratiques agricoles et nos valeurs : une agriculture biologique et paysanne

Lorsque nous nous sommes installés, nous ne nous sommes pas posé de question sur le mode de production : le choix de l’agriculture biologique était une évidence pour nous ! Parce que pour nous, bannir l’usage de la chimie, utiliser des fertilisants organiques comme le fumier, semer des couverts végétaux (engrais verts), limiter au maximum nos consommations d’intrants ou encore installer des nichoirs pour attirer les oiseaux dans nos parcelles relève du bon sens.

Nous sommes également engagés dans un processus de diversification de notre ferme : basée principalement sur la culture de la vigne, nous avons choisi de reprendre des vergers de noyers, mais également de planter des amandiers, des vignes pour le raisin de table, et réfléchissons à la mise en place d’un petit élevage. Il est important pour nous de promouvoir cette diversification, qui était de mise il y a quelques dizaines d’années dans notre secteur, et qui s’est quelque peu effacée au profit de la monoculture de vignes, jugée plus rentable.

Si nous avons évidemment du matériel moderne et performant qui nous simplifie la vie, nous sommes partisans d’une mécanisation raisonnable, et sommes fiers que les taches délicates soient effectuées à la main tout au long de l’année : l’épamprage de la vigne, les vendanges, les repasses de récolte de noix sont effectuées manuellement, à l’aide de notre courageuse main d’œuvre saisonnière sans qui nous ne pourrions pas faire tout ça !

Le collectif est quelque chose d’important pour nous : nous sommes adhérents à plusieurs CUMA (coopératives d’utilisation de matériel en commun avec d’autres agriculteurs), dont une que nous avons largement participé à créer, afin de partager du matériel avec nos voisins. Cela nous permet de créer du lien avec les autres paysans et de mettre en place des relations d’entraide qui nous paraissent indispensables.

Enfin, une des particularités de notre ferme dont nous sommes très fiers, c’est d’être en partie fermiers (locataires, donc) de la Foncière Terre de Liens, une entreprise de l’économie solidaire qui achète des terres agricoles grâce à l’épargne citoyenne et qui les loue à des agriculteurs bio. Ainsi, les terres acquises par Terre de Liens sont assurées de rester à vocation agricole et d’être toujours cultivées en Agriculture Biologique. Nous savons ainsi qu’après nous, de nouvelles générations d’agriculteurs bénéficieront à leur tour de cet appui, et que les terres resteront bio. Youpi !

Envie de raisin, amande, noix dans votre AMAP ? Contactez nous pour être mis en relation avec le GAEC des 3 Vrilles : contact@amap-aura.org, ou 04 81 91 65 34 – 07 74 80 06 29.

Ou bien directement :
Clément DELAGE / 06 28 32 14 44 / clem_delage@hotmail.com
Marion VANEL / 07 68 82 76 49 / marion.vanel@gmail.com