Rencontre entre une délégation japonaise et le Réseau AMAP Auvergne Rhône-Alpes

Mardi 26 Mars après-midi, Jean-François Colin , Jean-Pierre et Isabelle Mousset  et Andréa ont rencontré une délégation japonaise dans les locaux de l’association au 58 rue Raulin. Un sympathique temps d’échange quand on sait que les « Teikei »  japonais ont inspiré le modèle actuel des AMAP en France !

Jean-Pierre et Jean-François vous racontent la rencontre.

Jean-Pierre : “Dans les années 60 des mères de familles japonaises, soucieuses de la santé de leur famille, inventaient le concept d’achats alimentaires directs auprès de producteurs acceptant de ne plus traiter leurs cultures.

60 ans après, une délégation de femmes japonaises (un seul homme présent) venait en France pour découvrir différentes facettes de l’organisation de la restauration, de la production, de la distribution alimentaire, et notamment les AMAP. Mardi 26 mars, la délégation était reçue au réseau régional afin de leur présenter le fonctionnement actuel des AMAP françaises, et du réseau. Et comme la vie aime faire des clins d’œil amicaux, l’interprète japonaise de nous expliquer qu’elle était présente en 2001 à Aubagne, lors d’une rencontre à l’issue de laquelle allait se créer la première AMAP française ! Et une leçon à retenir pour nous : les Teikei (Amap japonaises) sont désormais peu nombreuses et plutôt faibles : elles sont restées isolées, sans mettre en place des dynamiques de regroupement, de réseaux, d’union des forces. Et des entreprises ont surfé sur le concept en prenant leur place !”

Jean-François : « Je continue le compte rendu de l’accueil des japonaises (il n’y avait qu’un seul homme … donc j’accorde au féminin ).  J’ai pris le relais de Jean Pierre et Andréa,  et les ai accompagnées à la distribution de l’AMAP des Rancy, puis nous avons pris le métro jusqu’à la Croix Rousse où elles étaient logées.

Les amapien-ne-s surpris-e-s, ont été très accueillant-e-s et ont communiqué, comme ils-elles ont pu avec le groupe… une autre japonaise, étudiante en France a complété le travail de la traductrice. Le groupe a montré son enthousiasme devant l’exposition des légumes et différents fromages et a semblé ravi de déguster le buffet organisé pour leur venue.

En fait, c’était très rigolo !

Andréa : C’est à l’initiative de Noriko Hanyu, journaliste japonaise installée en France que la rencontre a eu lieu.  Parmi la délégation, des professeurs, des médecins et des personnes travaillant dans le domaine de l’alimentation. Elles ont été accueillies aux bureaux avec un thé, des sacs légumes anciens et des cartes postales. Le réseau AMAP AURA remercie aussi bien sincèrement l’AMAP Alpage qui a accueilli la délégation avec un buffet et un temps convivial. Des suggestions de lecture sur les Teikei ? Un article de Hiroko Hamemiya et un article de Jean Lagane, faciles à trouver sur le net avec une recherche par mots-clé…