Retour sur les rencontres régionales 2021

Le samedi 12 juin ont eu lieu les rencontres régionales des AMAP de la région AuRA : on vous raconte !

Assemblée générale

Rapport d’activité : https://amap-aura.fr/s/QoBYDrJwYs8M5jF

Rapport financier : https://amap-aura.fr/s/GPrrtNAqziWHPaz

Retrouvez le PV d’AG ici : https://amap-aura.fr/s/R3SjESPjizmWePy

Nous accueillons Céline dans notre Conseil d’Administration, bienvenue à elle !

Céline rejoint le CA !

Table ronde

Suite à l’AG, la table ronde a réuni 4 acteurs autour de la thématique de l’accès au foncier pour les paysan.nes et du rôle que peuvent jouer les citoyen.nes :

  • Alain Gueringer chercheur à l’INRAe, sur le thème du foncier,
  • Christian Nicollet, amapien fondateur du GFA Dommartin (01),
  • Benoit Termeau, paysan en AMAP et cogérant de la SCI de la Maladière,
  • Isabelle Mousset, bénévole Terre de Liens

Alain Guéringer a débuté son intervention en évoquant la polysémie, soit les différents sens du mot « terre » : il peut désigner à la fois notre planète, des parcelles destinées à l’usage agricoles, ou encore une matière. Le terme « foncier » est un adjectif (par exemple, un impôt foncier), mais c’est aussi un nom commun récent qui désigne une propriété foncière. Alain nous apprend aussi que la devise « liberté, égalité, fraternité » à bien failli être «  liberté, égalité, propriété ». Le foncier se rapporte donc à la propriété, le propriétaire d’un terrain pouvant l’utiliser comme il le souhaite, sous réserve de ne pas en faire un usage prohibé par la loi…

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter  l’article « LES OPÉRATIONS DE PORTAGE FONCIER POUR PRÉSERVER L’USAGE AGRICOLE », et retrouver plusieurs articles d’Alain Gueringer  sur cette page.

 

Christian Nicollet a ensuite pris la parole pour présenter le GFA (Groupement Foncier Agricole) mis en place par l’AMAP des paniers de Nizerel. À la suite de la création d’une cagnotte solidaire dédiée à des projets agricoles par un groupe de citoyens voulant s’impliquer dans la gestion agricole de leur territoire, un projet de création de GFA a émergé. Poussé par Renaud, le paysan boulanger installé sur le GFA, le groupe de citoyens a trouvé des associés, des terres et a créé le GFA de Dommartin en août 2019. Le paysan installé depuis maintenant 2 ans et un membre fondateur du GFA nous ont expliqué l’historique et le fonctionnement de ce projet citoyen ! —> Lire la suite ici !

 

Benoit Termeau, paysan en AMAP  a pu expliquer lui aussi son expérience en tant que cogérant de la SCI de la Maladière. Cette ferme collective est le lieu de travail de 6 paysans et de 4 associations, est une structure fraîchement installée sur la commune de Saint-Denis-Sur-Coise dans la Loire. Grâce à la
création d’une SCI citoyenne, les jeunes porteurs de projet ont réussi à lever assez d’épargne citoyenne pour ne pas avoir à s’endetter lors de l’achat de la ferme. Benoit Termeau, membre fondateur de la SCI, nous a expliqué la création et le fonctionnement de cette structure ! —> Lire la suite ici !

Enfin, Isabelle Mousset a pu présenter l’association Terre de Lien, qui permet à des citoyen.nes de d’avoir un réel impact sur l’accès au foncier. Retrouver toutes les infos sur Terre de liens ici.

Temps FAQ

A la demande des participant.e.s des précédentes Rencontres régionales, nous avons pris un temps de Foire aux Questions pour échanger sur les différentes problématiques qui se posent en AMAP. Au menu de l’échange : comment mobiliser des AMAPien.ne.s dans la durée, comment valoriser l’engagement bien spécifique à l’AMAP, comment accueillir des nouveaux et nouvelles… Pour aller plus loin sur toutes ces questions, RDV aux temps d’échanges entre AMAP animés par Jean-Marc et Thérèse.

  • Retrouvez tout le programme des temps d’échanges et formations sur notre site : https://amap-aura.org/formations/
  • Retrouvez les ressources dont vous avez besoin sur la médiathèque numérique des AMAP : https://amapartage.fr/ – et n’hésitez pas à nous contacter pour partager vos contenus (statuts, fiches d’expériences, ou tout autre document qui pourrait servir à une autre AMAP !)

Atelier militantisme / activisme

Quelle est / devrait être notre portée d’actions en tant que réseau / AMAP ? Notre engagement en AMAP, modèle de soutien envers nos paysan·nes, est un engagement politique fort dans une société qui ferme les yeux sur une consommation juste et durable.

Lors de cet atelier animé par Erwan et Carla, les participant·es des rencontres régionales ont questionné leur militantisme personnel et l’impression de l’engagement militant au sein de leurs AMAP. Des associations militante pour le vivant nous ont contactés pour prendre part à leurs actions activistes. L’activisme, qui est un militantisme qui s’aventure vers des actions « coup de poing » par de la désobéissance civile notamment, a été questionné pour balayer les champs d’actions possibles que le réseau pourrait porter avec d’autres associations.

Le bilan, qui n’avait pas pour intention d’aboutir à des réponses définitives, pose encore question. Réflexions à poursuivre !

Le domaine des Déplaude

Anne et Pierre-André nous ont reçus sur leur ferme, merci pour leur accueil !

Les Déplaude de Tartaras est une ferme viticole en agriculture paysanne et biologique qui relance le terroir et l’identité de la vallée du Gier en cultivant des cépages oubliés : 13 sont cultivés dont certains rares comme le Ravat blanc et d’autres autochtones comme le Mornen noir et le Chouchillon.
La volonté de commercialiser en circuits courts et donc de promouvoir localement l’appellation IGP Collines Rhodaniennes a naturellement conduit Anne et Pierre-André à distribuer leur vin en AMAP. C’est en 2005 qu’Anne et Pierre-André débutent leur premier partenariat en tant que paysanne et paysan en AMAP.
La démarche militante d’Anne et Pierre-André pour une agriculture paysanne, biologique et locale est à l’image de la ténacité des vrilles de vignes qui s’accrochent au palissage pour continuer d’évoluer. Accrochons-nous, nous aussi, aux modèles alternatifs qui poussent grâce à des paysan·ne, des amapien·nes, des associations, des bénévoles… Toutes et tous engagés dans la défense d’une agriculture paysanne et de la biodiversité, de modes d’alimentation alternatifs qui rapprochent paysan·nes et mangeur·euses et qui soutiennent véritablement le monde agricole : la lutte continue et nous évoluons et la vivons ensemble !

Merci !

AMAPien·nes et paysan·nes, administrateur·ices, Anne et Pierre-André, l’équipe salariée, merci à toutes et à tous pour votre présence et vos interventions pleines de sens et de réflexions !