AMAP et couvre-feu : on s’organise

Nous avons alerté le premier Ministre, la préfecture de région, ainsi que vos préfectures départementales sur les risques encourus par les paysans en AMAP qui ne pourraient plus livrer à partir de 18H sur vos départements et avons demandé une dérogation, mais elle nous a été refusée. Mais n’hésitez pas à les solliciter également: prefecture@allier.gouv.fr ou prefecture@drome.gouv.fr

Les AMAP inventent des solutions: déplacement de la livraison une heure ou deux heures plus tôt à l’AMAP de la Tricastine ou de Portes les Valence et solidarité envers les amapiens qui ne peuvent venir récupérer leur panier à ses horaires. Nous avons fait un état des lieux auprès des AMAP concernées, voici ce qu’il en ressort:

  • elles ont avancé l’heure de livraison et la solidarité entre AMAPiens s’est mise en place naturellement
  • Certaines AMAP en territoire rural ont organisé des groupes d’AMAPiens par village pour mettre en lien les AMAPiens et favoriser la solidarité et l’organisation dans la durée
  • elles ont demandé en urgence auprès de l’organisme qui est propriétaire du lieu de livraison la possibilité de le changer l’horaire de livraison
  • Pour les AMAP ou le maraicher est en rupture hivernales et ou les autres paysans ont très peu de contrats : les livraisons sont réalisées sur le marché local du weekend voir suspendues à l’initiative du paysan donc l’AMAP suspend son activité temporairement sur le lieu de livraison.

Pour préparer au mieux l’éventualité d’un couvre feu à 18h, il est conseillé de faire :

  • un état des lieux des livraisons à venir (au moins jusqu’après les vacances de février) avec par date de livraison le/les paysan/s qui livre/nt (avec clic’AMAP vous avez sous le profil AMAP : mon compte/les livraisons = la synthèse des contrats par date).
  • appeler les paysans qui doivent livrer pour voir comment ils envisagent ce changement : dépôt des paniers sur le lieu de livraison, horaires possibles …
  • favoriser le co-panierage (un AMAPien récupères son panier et celui d’un AMAPien voisin)
  • dès l’annonce avancer aux AMAPiens l’horaire de livraison et l’organisation mise en place

Nous venons vers vous pour savoir comment vous envisagez de réagir dans vos AMAP, comment mettez vous en place la solidarité avec les paysans ?

Merci de vos retours à tous pour s’informer mutuellement!