Comment soutenir l’élevage paysan en étant Amapien-Amapienne?

Comme pour les maraichers-maraichères, les contrats en AMAP sont un atout pour l’activité des éleveurs-éleveuses : cela assure de la trésorerie, permet d’engager des investissements sur la ferme, de pérenniser des installations et c’est même un argument pour justifier de la solidité de son projet paysan auprès des organismes de financement…

Ces filières ont besoin d’être défendues par les consommateurs, comme le confirme le forum de Clansayes : « Sans élevage paysan, pas d’agroécologie ! ». Forum  qui a par ailleurs réuni une cinquantaine de personnes, paysan-ne-s et mangeurs-ses.

 

Volailles AMAP

Pour défendre l’élevage paysan, en tant qu’amapien-amapienne, vous pouvez contractualiser avec des éleveurs-éleveuses , les possibilités ne manquent pas ! Miel, œufs, produits laitiers (fromage !), viande (bovine, porcine, mais aussi caprine et ovine, volaille et charcuterie…)

Dans le réseau AMAP AURA, nous avons actuellement beaucoup de demandes de contrats de la part de fermes en élevage, nous vous proposons d’aller les découvrir, dans « le coin des producteurs » !

Vous pouvez signer la pétition en cours pour défendre l’élevage avicole, portée par le « Collectif Sauve qui Poule » qui était présent à ce fameux forum de Clansayes.

D’ailleurs, pourquoi ne pas organiser via l’AMAP un forum sur l’élevage paysan, une projection de film ou un apéro rencontre comme celui co-organisé avec le Bol ?